Exposition Cezanne à l’Atelier des Lumières : l’événement !

L’exposition Cezanne se déroule à l’Atelier des Lumières à Paris du 18 février 2022 au 2 janvier 2023.

En réalité, il s’agit d’une double exposition immersive exceptionnelle. « Cezanne, lumières de Provence »et « Kandinsky, l’odyssée de l’abstrait » à découvrir en une seule visite. Assurément l’un des événements culturels de l’année 2022 dans la capitale. Avec son système de projection unique, ces expositions numériques nous font plonger au coeur des oeuvres des plus grands maitres.

Retrouvez toutes les infos pratiques sur cette page pour bien visiter l’exposition Cezanne à l’Atelier des Lumières (horaires, tarifs, accès…). Réservez vos billets coupe-file en ligne !

Que voir à l’Exposition Cezanne à l’Atelier des Lumières ?

Présentation

Nouvelle exposition numérique et immersive à Paris ! Cette fois, l’Atelier des Lumières présente les pièces maîtresses de Paul Cezanne. Le peintre d’Aix-En-Provence, précurseur du post-impressionnisme et du cubisme, à l’honneur durant toute l’année 2022 à l’Atelier des Lumières : « Cezanne, lumières de Provence ».

Une exposition temporaire qui se visite tel un voyage au coeur de la Provence : Bibémus, l’Estaque et la Sainte-Victoire.

Les chefs d’oeuvre emblématiques y sont présentés. Retrouvez « Les grandes baigneuses » (vers 1906), « Nature morte aux pommes » ou encore « Les Joueurs de cartes ». Des oeuvres qui prennent une toute nouvelle dimension dans cette exposition numérique. Une expérience culturelle mêlant technologie et oeuvres d’art !

RESERVER

Production : CulturEspaces Digital
Création artistique : Gianfranco Iannuzzi, artiste numérique et metteur en scène d’expositions immersives
Mise en scène et animation vidéo : Cutback

Parcours de l’exposition Cezanne, lumières de Provence

A travers un parcours thématique, l’expo Cezanne nous offre une immersion dans les oeuvres du peintre. Une ambiance unique pour un artiste unique !

8 séquences se succèdent. L’exposition s’ouvre avec un prologue nous plongeant dans les ambiances des expositions officielles de la fin du 19ème siècle. Une séquence calme jusqu’à l’apparition de la « Nature morte aux pommes ».

  • La confiance, sous les voûtes de la tranquillité : une invitation dans la nature de Provence (parcs et jardins, arbres, au bord de l’eau…) accompagnée d’une musique de guitares.
  • La plénitude, l’intimité des corps : « Les Grandes Baigneuses » à l’honneur dans cette séquence. Des corps étranges et énigmatiques au bord de la rivière, dans une ambiance légère et mystérieuse.
  • La torture intérieure, La tourmente des portraits : place aux cauchemars ! La nature et le calme des premières séquences laisse place à une immersion dans les crimes, les meurtres et l’angoisse. Une résonance à la tourmente intérieur de Paul Cezanne.
  • Sérénité, l’apaisement du quotidien : place aux villages de Provence. Des couleurs, des portraits… des peintures et également des photographies dans cette séquence.
  • Structuration, l’atelier, composition et natures mortes : immersion dans l’atelier de Cezanne accompagnée par les « Noces de Figaro » de Mozart. Des natures mortes et de mêmes objets peints à travers différents points de vue.
  • La maturité, les paysages de Provence : place à la Mer ! L’Estaque à l’honneur avec des paysages de couleurs à la lumière éblouissante.
  • Sainte-Victoire : clap de fin pour ce symbole qui a marqué la vie de Paul Cezanne. Au total, l’artiste représentera la Sainte-Victoire dans 44 huiles et 43 aquarelles.

RESERVER

Programme court : Kandinsky, L’odyssée de l’abstrait

Après avoir visité l’exposition consacrée à Cezanne, vous pourrez découvrir un programme court consacré à Vassily Kandinsky. D’une dizaine de minutes, cette séquence présente la jeunesse figurative de l’artiste, influencée par l’impressionnisme, le fauvisme et le  pointillisme. A l’honneur également, les couleurs et les formes des oeuvres les plus emblématiques de l’artiste.

Un bonus à ne pas louper lors de votre visite.

Informations pratiques de l’exposition Cezanne

Horaires d’ouverture et restrictions sanitaires

Exposition ouverte tous les jours de 10h à 18h (jusqu’à 19h le dimanche, nocturnes jusqu’à 22h les vendredis et samedis). L’exposition est projetée en continu. Pas d’horaire de séance une fois sur place, vous pourrez visiter librement l’exposition Cezanne.

La librairie boutique est ouverte aux mêmes horaires.

Actuellement, voici les mesures sanitaires mises en place par l’Atelier des Lumières :

  • Port du masque obligatoire durant toute la visite (pour les visiteurs de + de 11 ans)
  • Gel hydroalcoolique à disposition
  • Distanciation sociale de 1 mètre entre chaque visiteur
  • Pass vaccinal obligatoire (sauf si annonce de nouvelles mesures sanitaires)

Tarifs et billets coupe-file en ligne

Voici les tarifs pour visiter l’exposition Cezanne à l’Atelier des Lumières :

  • Plein Tarif : 16 euros
  • Senior (+ de 65 ans) : 15 euros
  • Jeune (5-25 ans) : 11 euros
  • Tarif réduit pour les étudiants, les personnes en situation de handicap porteuses d’une carte d’invalidité, les demandeurs d’emploi et les porteurs du pass Education : 13 euros
  • Gratuit pour les moins de 5 ans

Pour tous les tarifs, excepté le plein tarif, un justificatif en cours de validité sera à présenter à l’arrivée.

RESERVER

En raison de la forte affluence attendue et suite à la situation sanitaire, la réservation des billets coupe-file horodatés s’effectue en ligne. Avec notre partenaire FnacSpectacles, choisissez le jour de votre visite ainsi que l’horaire auquel vous désirez entrer à l’exposition. Cela vous évitera une file d’attente ! Vous gagnerez un temps précieux !

RESERVER

Accès à l’Atelier des Lumières

Adresse l’Atelier des Lumières : 38 Rue Saint-Maur, 75011 Paris

Situé dans le 11ème arrondissement de Paris, l’Atelier des Lumières est accessible très facilement en métro :

  • La ligne 9 : station Voltaire ou Saint-Ambroise
  • Ligne 3 : station Rue Saint-Maur
  • Ligne 2 : station Père Lachaise

Côté bus, les lignes 46, 56, 61 et 69 s’arrêtent à proximité.

Visiter l’exposition Cezanne avec un handicap

L’exposition Cezanne est entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite. Pour accéder à la mezzanine, un ascenseur est à votre disposition. Tarif réduit sur présentation d’une carte d’invalidité.

L’Atelier des Lumières, une référence culturelle à Paris

L’Atelier des Lumières est le premier Centre d’Art Numérique dans la Ville de Paris. Inauguré en 2018, le bâtiment abritait une ancienne fonderie du 19ème siècle. Totalement rénové, l’espace d’exposition proposé est impressionnant, d’autant plus pour un lieu situé en plein coeur de la capitale.

La première exposition présentée à l’Atelier des Lumières était consacrée à Gustav Klimt. Un succès qui a rapidement rendu le lieu incontournable dans la capitale avec également Terra Magnifica, l’événement de Yann Arthus-Bertrand. L’exposition Van Gogh, La nuit étoilée qui s’est déroulée durant l’année 2019 a également attiré les foules. Puis, ce fut au tour de l’exposition Monet, Renoir, Chagall et enfin celle consacrée à Dali.

Grâce à plus de 140 vidéoprojecteurs et une sonorisation spatialisée, la sensation d’immersion est totale pour les visiteurs. Une expérience ! Des créations d’artistes d’art contemporain numérique sont également proposées dans l’espace STUDIO. Les expositions événement sont proposées dans la Grande Halle.

Un lieu similaire a été ouvert aux Baux-de-Provence : les Carrières de Lumières. Les mêmes expositions y sont présentées ainsi que d’autres, telles que celle qui a été consacrée à Picasso. Bordeaux possède également un centre d’art numérique appellé les Bassins des Lumières. New-York devrait avoir le sien en 2022 : le Hall des Lumières !

Site officiel : https://www.atelier-lumieres.com/

Qui était Paul Cezanne ?

Né à Aix-en-Provence en 1839, Paul Cezanne est un peintre français connu notamment pour ses peintures des paysages de Provence et d’Ile-de-France.

Considéré comme le père de l’art moderne et comme le précurseur du post-impressionnisme et du cubisme, il fréquente notamment Emile Zola alors qu’ils ne sont qu’au collège.

Ne désirant pas poursuivre des études ni devenir employé de la banque de son père, il montera à Paris en 1861. Il échoue au concours de l’Ecole des beaux-arts. Il retournera finalement auprès de son père pour travailler dans la banque familiale. Un retour de courte durée puisque dès 1862, il retourne à Paris à l’académie de Charles Suisse.

Les travaux, les rencontres, les allers-retours entre Paris et Aix lui permettront de développer sa propre méthode de travail et son propre style. Une carrière exceptionnelle pour un précurseur de l’art. Il décèdera à l’âge de 67 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.